Oakville, Ontario – Bien qu’un récent sondage montre que le trois-quarts des Canadiens appuient l’ajout de technologies de détection dans tous les véhicules pour prévenir la conduite avec capacités affaiblies, MADD Canada et sa nouvelle présidente souhaitent obtenir l’appui de tous les Canadiens.

Dans un sondage effectué auprès de 1 001 Canadiens par la firme Ipsos à la fin du mois de janvier, 785 (78 %) ont déclaré être « très » ou « assez » en accord avec l’installation de nouvelles technologies de détection dans leur véhicule, sans frais, pour prévenir le démarrage si le conducteur a les capacités affaiblies.

« Les centaines de morts et les milliers de blessures résultant de collisions impliquant l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux sont entièrement évitables. Nous souhaitons obtenir l’appui de tous les Canadiens envers les technologies qui peuvent mettre fin à ces terribles tragédies », a déclaré la nouvelle présidente nationale de MADD Canada, Jaymie-Lyne Hancock.

Andrew Murie, chef de la direction de MADD Canada, précise que le Canada n’a vu aucune réduction significative des décès en lien avec la conduite avec capacités affaiblies depuis plus d’une décennie. « La technologie a le pouvoir de mettre fin à la conduite avec capacités affaiblies. Le niveau de soutien est déjà élevé mais au fur et à mesure que ces nouveaux systèmes seront disponibles au cours des prochaines années, nous voulons obtenir l’appui de tous les Canadiens. »

Le développement de systèmes intégrés pour détecter l’alcoolémie dans les véhicules se poursuit depuis plusieurs années. Les technologies qui sont explorées pour le moment incluent un système permettant la mesure du niveau d’éthanol dans l’haleine expirée d’un conducteur et les systèmes permettant une mesure du niveau d’éthanol dans la peau qui utilisent la lumière infrarouge. Dans les deux cas, si le test détecte un niveau d’alcool dépassant une limite préétablie chez le conducteur, il est impossible de faire démarrer le véhicule. Des recherches se poursuivent également sur des algorithmes informatiques reliés à la vision du conducteur qui permettent de détecter la somnolence et qui peuvent être adaptés pour détecter les signes de capacités affaiblies.

On voit poindre à l’horizon des technologies similaires pour la détection du cannabis. Les tests de détection du cannabis par la salive du conducteur sont déjà utilisés en bordure de route par les policiers et plusieurs entreprises et chercheurs travaillent sur des technologies additionnelles, incluant l’analyse d’haleine et les mesures de détection basées sur la vision, qui pourraient être adaptées pour être intégrer dans les véhicules. « Ces technologies seront invisibles pour les conducteurs, a ajouté M. Murie. La précision est, bien sûr, primordiale mais ces systèmes doivent également fonctionner de façon idéale. Ils doivent être discrets et rapides. Les conducteurs sobres doivent pouvoir monter dans leur voiture et démarrer sans délai. »

Obtenir du soutien pour ces technologies intégrées aux véhicules et qui mettront fin à la conduite avec capacités affaiblies est un objectif important pour Madame Hancock qui a débuté en janvier son mandat de deux ans à titre de présidente nationale.

« Si les gens sont incapables de faire le choix responsable de ne jamais conduire lorsque leurs capacités sont affaiblies, leur véhicule le fera à leur place, a poursuivi Mme Hancock. Je veux voir le jour où les collisions impliquant l’alcool ou la drogue, comme celle qui a tué mon frère DJ, seront enfin éliminées. »

Le 21 août 2014, DJ a été frappé de plein fouet par un conducteur aux capacités affaiblies alors qu’il revenait d’un aréna local après des essais pour intégrer une équipe de hockey Junior A. Les parents de DJ et Jaymie, Dean et Kim, avaient assisté aux essais et revenaient par la même route quelques minutes après DJ. Ils sont arrivés sur la scène de la collision pour constater que leur fils était coincé dans sa voiture. DJ est décédé une heure plus tard, toujours emprisonné dans son véhicule. Jaymie était à la maison lorsqu’elle a reçu la nouvelle par téléphone. Elle se souvient en détails de la frénésie qui a suivi, des appels de suivi, de son incertitude à savoir si elle devait se rendre sur les lieux de la collision ou directement à l’hôpital, l’inquiétude au sujet des nouvelles que pourrait apporter le prochain appel et la terrible nouvelle de la mort de DJ qui lui a finalement été communiquée.

Depuis ce jour, Mme Hancock, une infirmière diplômée travaillant en obstétrique dans sa ville natale de Sudbury, en Ontario, est devenue une voix puissante de la lutte contre la conduite avec capacités affaiblies, donnant des allocutions lors de conférence, de bals de graduation sans alcool et dans des écoles pour faire comprendre à la population l’importance de prévenir la conduite avec capacités affaiblies. En compagnie de ses parents, Jaymie a partagé son histoire dans le cadre du Programme scolaire de MADD Canada pour les étudiants du secondaire et lors de la campagne de sensibilisation du temps des Fêtes, Opération ruban rouge.

Durant son mandat, Mme Hancock a aussi l’intention de diffuser son message sur l’importance de la conduite sobre auprès d’encore plus de Canadiens, et particulièrement auprès des jeunes, par le biais des médias sociaux.

« J’ai très hâte d’avoir des discussions sur la conduite avec capacités affaiblies et de recruter de nouvaux partisans, de nouveaux groupes et de nouvelles communautés en ligne pour qu’ils se joignent à nous pour lutter contre ce crime entièrement évitable », a conclu Mme Hancock.

« La présidente nationale de MADD Canada joue un rôle de première importance pour faire avancer la sensibilisation et les initiatives de politiques publiques, pour promouvoir l’éducation, pour représenter les bénévoles et les membres et, plus important encore, elle prête sa voix aux victimes de la conduite avec capacités affaiblies, a exprimé M. Murie. L’énergie de Jaymie, sa jeunesse et sa passion pour la cause nous aideront à rassembler encore plus de gens autour de notre équipe qui travaille inlassablement pour mettre fin à la conduite avec capacités affaiblies. »

Pour plus d’information ou pour organiser une entrevue :

Jaymie-Lyne Hancock, présidente nationale, MADD Canada, 705-623-3148 ou jhancock@madd.ca

Andrew Murie, chef de la direction, MADD Canada, 416-720-7642 ou amurie@madd.ca

Deb Kelly, responsable des communications, MADD Canada, 1-800-665-6233, poste 240 ou dkelly@madd.ca

Source de l’article : https://madd.ca/pages/les-systemes-de-detection-integres-aux-vehicules-ont-le-pouvoir-de-mettre-fin-a-la-conduite-avec-capacites-affaiblies-madd-canada-souhaite-que-100-des-canadiens-appuient-la-technologie/?lang=fr